DEKRA présente son rapport 2017 sur la sécurité routière à Bruxelles

DEKRA présente son rapport 2017 sur la sécurité routière à Bruxelles

déc. 2017

Comme chaque année, le nouveau rapport de DEKRA sur la sécurité routière pour l’année 2017 a été présenté dans les bâtiments de la représentation du Land de Bade-Wurtemberg à Bruxelles. À cette occasion et pour la deuxième année consécutive, le titre de ville la plus sûre d’Europe en matière de sécurité routière était en jeu. Cette année, c’est Torrejón de Ardoz, une ville espagnole de 130 000 habitants, qui a été récompensée pour son excellent bilan : elle n’a en effet enregistré aucun accident de la route mortel depuis sept ans. L’événement, à l’instar du rapport sur la sécurité routière, était tout à fait dans l'esprit de la Vision Zero : des représentants de la sphère politique européenne, du monde associatif et du milieu économique ont débattu de propositions et d’idées venues du monde entier visant à améliorer la sécurité routière.

Lors de son discours d’ouverture, Stefan Kölbl, Président des directoires de DEKRA e.V. et de DEKRA SE, a énoncé les nombreux défis de sécurité inhérents aux formes de mobilité de demain. Comme il l’a souligné, DEKRA sera dans ce domaine aussi un partenaire fiable et travaille actuellement à l’établissement d’un réseau de contrôle international dédié à la mobilité connectée et autonome.

Karl-Heinz Lambertz, Président du Comité européen des régions, a apporté le point de vue des collectivités territoriales et communes européennes dans la discussion relative à la sécurité routière. M. Lambertz a rappelé que les acteurs régionaux et locaux ont un rôle prépondérant à jouer dans la mise en œuvre de mesures favorisant la sécurité routière. Mais selon lui, ils ne seront en mesure de remplir ce rôle que si une législation-cadre est mise en place au niveau européen et qu’un financement adéquat est accordé. Jean Todt, Président de la FIA et envoyé spécial de l’ONU pour la sécurité routière, est aussi de cet avis : des lois strictes sont nécessaires pour s’attaquer aux facteurs de risques principaux sur la route. Il a notamment cité le dépassement des limitations de vitesse, l’alcool au volant et les distractions de toutes sortes.

Clemens Klinke, membre du Directoire de DEKRA, a présenté le rapport 2017 sur la sécurité routière en mettant l'accent sur une sélection de mesures qui ont fait leurs preuves en matière d’amélioration de la sécurité. Sur la base d’une analyse des données relatives aux accidents et de statistiques, M. Klinke a en outre évoqué les principales exigences requises pour augmenter la sécurité routière, lesquelles dépendent directement des décideurs politiques, des experts en sécurité routière, des constructeurs et des représentants du monde scientifique et associatif. Parmi ces exigences, on compte par exemple la généralisation sur le marché des systèmes d’aide à la conduite favorisant la sécurité ainsi qu’une meilleure évaluation de l’efficacité des mesures d’amélioration de la sécurité routière.