Sécuriser son chargement

Sécuriser son chargement

oct. 2017

Peu importe sur quelles routes d’Europe les fonctionnaires de police inspectent les chargements des véhicules utilitaires lourds ou légers, dont les camionnettes : les vices de sécurité – parfois graves – ne sont pas rares. Bien que des délais très serrés en soient souvent la cause, on constate aussi une certaine négligence de la part des personnes concernées. On entend dire ici ou là qu’un chargement lourd est sécurisé par son propre poids. Cette contrevérité est la cause de graves dommages matériels et humains. Rien qu’en Allemagne, l’Office fédéral de la statistique estime que les chargements mal sécurisés sont responsables de lésions corporelles dans près d’un millier d’accidents chaque année. « L’expérience montre que les petits transporteurs, en particulier les artisans et les entreprises privées de ‘déménagement’ qui chargent occasionnellement un lave-linge ou un meuble dans un utilitaire pour le livrer à un particulier, ne sécurisent souvent pas suffisamment leur chargement », commente Uwe Hagemann, qui dirige le service de DEKRA Bielefeld spécialisé dans l’analyse des causes d’accidents.

Un essai de collision réalisé par DEKRA au centre de sécurité routière de Bielefeld a mis en évidence les lourdes conséquences que peut avoir un chargement non sécurisé en cas de collision. Le test simulait une situation dans laquelle un fourgon chargé roulant à 58 km/h percutait le véhicule de queue dans un bouchon. « Ce genre d’accident se produit aussi en agglomération », avertit Uwe Hagemann. Un phénomène que l’analyste explique aussi par le risque croissant de distraction des conducteurs, par leur smartphone notamment.

Préalablement au test, divers objets, dont un lave-linge, une imprimante, des pneus et une longue barre d’échafaudage ont été chargés dans le fourgon. Conformément aux prévisions, plus aucun d’eux n’était à sa place après la collision. Le lave-linge, qui reposait sur le plancher, a détruit le siège du passager, fixation comprise, l’écrasant contre le tableau de bord. Quant à la barre d’échafaudage, elle s’est fichée, tel un projectile, dans le cabriolet qui fermait le bouchon. Sur la route, le bilan aurait été désastreux. Le chauffeur et le passager de la camionnette seraient très certainement décédés et le conducteur de la voiture aurait été au moins gravement blessé.

« Chaque personne au volant d’une camionnette devrait avoir conscience des forces auxquelles sont soumis le véhicule et son chargement dans les virages, lors du freinage ou, en l’occurrence, lors d’un accident », explique Jens König, responsable de l’analyse des causes d'accidents et de l’accidentologie chez DEKRA Automobil GmbH. Voilà pourquoi des organisations d’experts telles que DEKRA dispensent depuis des années, à titre préventif, des cours de sensibilisation à la sécurité des chargements. Les participants y apprennent notamment quels moyens de sécurisation et autres accessoires de fixation ils peuvent utiliser, par exemple des sangles d’arrimage, des chaînes, des tapis antidérapants ou des coussins de calage.

Précisons enfin que le chauffeur n’est pas le seul à devoir sécuriser convenablement le chargement. Le propriétaire du fourgon et l’expéditeur n’échappent pas à cette obligation. Ils doivent veiller à ce que l’équipement utilisé soit adapté, autrement dit contrôler que le chargement est bien sécurisé. Dans le cas contraire, leur responsabilité personnelle pourra être engagée en cas de dommages.