Amélioration de l'équipement des véhicules pour prévenir les accidents

avr. 2019

Nouvelles & Campagnes

biker

Avec une moyenne de 49 décès sur la route par million d'habitants contre 174 décès par million d'habitants en moyenne dans le monde, les routes européennes sont les plus sûres au monde. En 2018, environ 25 100 personnes ont été tuées dans un accident de la route dans l’UE. D'après les chiffres provisoires de la Commission, on a recensé l'année dernière environ cinq blessés graves pour chaque décès lié à un accident de la route dans l'UE, soit près de 135 000 au total.

Dans l'ensemble, le nombre de décès sur les routes de l'Union européenne a diminué de plus de moitié au cours des deux dernières décennies. Mais les dernières statistiques montrent que le recul du taux de mortalité stagne et que des efforts supplémentaires doivent être faits pour améliorer la sécurité routière et sauver plus de vies. C'est pourquoi l'installation de nombreux systèmes d'aide à la conduite deviendra obligatoire dans tous les nouveaux véhicules à partir de mai 2022. Cette mesure a été décidée par l'UE en avril 2019.

Les systèmes d'aide à la conduite devant équiper les nouveaux véhicules comprennent notamment un système d'adaptation intelligent de la vitesse, la facilitation de l'installation d'un éthylomètre antidémarrage, un avertisseur de somnolence et de perte d'attention du conducteur, un avertisseur détectant la baisse de la concentration du conducteur, un signal lumineux de freinage d'urgence, un assistant de marche arrière et un enregistreur de données d'événements (« boîte noire »). D'après les estimations, le système d'adaptation intelligent de la vitesse pourrait faire baisser de 20 % le nombre de décès sur les routes de l'UE.

Pour les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers, l'installation d'un système de freinage d'urgence (déjà obligatoire pour les camions et les bus) ainsi que d'un système d'urgence de maintien de la trajectoire deviendront obligatoires. La mise en place de la plupart de ces technologies et systèmes devrait devenir contraignante à partir de mai 2022 pour les nouveaux modèles et à partir de mai 2024 pour les modèles existants.

De plus, les constructeurs devront à l'avenir concevoir ou équiper de fonctions évoluées les camions et les bus de manière à rendre les usagers vulnérables de la route tels que les piétons et les cyclistes plus visibles depuis le siège du conducteur, en réduisant autant que possible les angles morts à l'avant et sur le côté du conducteur. Cette technologie de vision directe devra être intégrée dans les nouveaux modèles à partir de novembre 2025 et dans les modèles existants à partir de novembre 2028.

Partager la page