Charges de neige et plaques de glace sur les toits bâchés de camions

juin 2018

Facteur Humain

Surtout pendant les mois d’hiver, les automobilistes doivent prêter attention aux camions dont les toits sont bâchés. Car des charges de neige et des plaques de glace peuvent s’y former pendant la nuit ou après une immobilisation prolongée. Si elles se détachent et/ou tombent pendant que le camion roule, les véhicules qui les suivent peuvent éventuellement subir des conséquences graves : une plaque de glace assez grande peut facilement traverser le pare-brise d’une voiture de tourisme et provoquer un accident. Afin de prévenir de telles situations, les conducteurs de camion sont légalement tenus de dégager leurs véhicules de toute charge dangereuse sur leur toit avant de prendre la route. Ils ont plusieurs possibilités pour le faire :

  • Si le camion ou la remorque bâchée est vide, le conducteur peut taper contre le toit avec un long manche à balai ou autre outil similaire depuis l’intérieur de la remorque pour que les charges de neige ou les plaques de glace se décollent. Dans ce cas, l’inconvénient est que le toit ne peut pas être complètement dégagé car on ne peut pas aller vérifier, si bien que l’on ne voit pas tout.
  • Dans l’enceinte des entreprises ou sur les parkings, de hauts échafaudages facilement accessibles aux conducteurs de camion sont mis en place. Le conducteur peut donc monter sur le toit et dégager le neige ou la glace du toit au moyen d’une pelle à neige ou autre outil similaire.
  • Quelques fabricants proposent des échelles construites spécialement pour les camions qui permettent de dégager les toits bâchés de la neige et de la glace. Ces échelles peuvent être repliées de manière compacte, si bien qu’on peut facilement les ranger dans le camion et les emmener. Une fois que le conducteur l’a dépliée et arrimée au camion, il peut facilement dégager le toit de la neige.
  • Un tuyau d’air gonflable (RSAB = Roof- SafetyAirBag) placé en position médiane entre la bâche et les arceaux du toit transforme le toit plat en toit à deux versants de manière à ce que l’eau s’écoule directement en cas d’immobilisation prolongée ou pendant la nuit. Cela empêche la formation de plaques de glace ou de charges de neige sur le toit. Sur certaines marques de remorques, le système RSAB peut être monté en usine. Mais il peut aussi être installé ultérieurement.
  • Différents fournisseurs américains ont conçu des « routes de déneigement ». Il en existe différentes versions : comme base fixe à un certain endroit, portable ou dans une version extra-large. La machine peut être actionnée à la main ou de manière automatique. Un poussoir déverse la neige par le côté du toit. Il existe aussi des « routes de soufflage de la neige » similaires aux « routes de déneigement ». Des ventilateurs installés sur les côtés soufflent la neige. L’inconvénient des deux versions est que la neige reste sur le côté de l’installation.

Partager la page