Votre navigateur est obsolète.

Internet Explorer n’est plus pris en charge. Veuillez changer de navigateur pour une meilleure qualité du site Web.

Large éventail de situations de conduite

juin 2019

Nouvelles & Campagnes

L3 Pilot
Photo Credits: Volkswagen AG

Pour promouvoir la percée des véhicules automatisés, un vaste consortium de recherche européen placé sous la direction du Groupe Volkswagen analyse depuis septembre 2017 déjà les possibilités d’utilisation de certaines technologies pour assurer la mobilité de demain. En mars 2019, les essais correspondants ont démarré sur le réseau routier public. Au total, près de 1 000 conducteurs testeront les technologies de conduite automatisée de niveau 3 et 4 pendant une période de 18 mois.

Tous les véhicules utilisés pour le projet L3Pilot sont des véhicules de série qui ont été modifiés pour l’occasion et sont équipés d’une multitude de capteurs et d’appareils techniques, comprenant également des enregistreurs de données. La procédure de validation des essais de ces véhicules prototypes sur routes ouvertes au public devait prendre en considération la législation et les prescriptions de chaque pays, y compris la réglementation relative à la protection des données, à l’assurance des véhicules et à la cybersécurité.

Les technologies testées englobent un large éventail de fonctions, allant du stationnement et du dépassement à la conduite dans une circulation urbaine complexe. De cette manière, des données utiles seront collectées pour évaluer les aspects techniques, l’acceptation par les utilisateurs, le comportement de conduite et de déplacement ainsi que l’influence de ces systèmes sur la circulation et la société. Le projet complète aussi parfaitement les efforts déployés par DEKRA dans le domaine de la conduite automatisée et interconnectée : des essais de véhicules équipés, entre autres, de fonctions d’aide à la conduite, telles que l’assistant de freinage d’urgence, de changement de direction ou d’intersection, sont régulièrement organisés sur le circuit de course allemand Lausitzring à Klettwitz. Les routes entourant la piste de course servent à tester les capteurs ou sont également utilisées pour simuler des scénarios d’essais NCAP destinés à évaluer la sécurité des voitures de tourisme.

Pour revenir à L3Pilot, ce projet implique non seulement les constructeurs automobiles leaders, mais également la Fédération Internationale de l’Automobile FIA, l’Institut fédéral des recherches routières BASt et la Netherlands Vehicle Authority RDW. Le projet étalé sur quatre ans est le plus important de ce type qui soit financé par l’UE. Le budget total s’élève à 68 millions d’euros, la Commission européenne soutenant ce projet à hauteur de 36 millions d’euros.

Le BASt mène une étude des utilisateurs sur des points clés dans le cadre du projet L3Pilot. Les conducteurs d’essai ont la possibilité de tester plusieurs fois une fonction de conduite automatisée sur le réseau routier public et de fournir des informations sur leurs points de vue et leurs impressions sur la conduite automatisée vécue à l’aide d’un questionnaire. Les résultats doivent permettre de mieux comprendre le rapport entre l’homme et le véhicule, et de mieux axer les futures fonctions de conduite automatisée vers les utilisateurs. En outre, le BASt participe au développement d’une évaluation des conséquences pour la sécurité lors d’accidents de circulation impliquant des blessés et à l’extrapolation des résultats à l’échelle européenne.

Partager la page