Essais de collision - Balise de virage

sept. 2017

Exemples d’accidents

Essais de collision :
Deux motos sont lancées à 60 km/h chacune contre deux systèmes différents de balises de virages. Dans les deux cas, le mannequin Hybrid III utilisé comme conducteur porte des vêtements de protection intégrale. Dans le premier essai, le conducteur factice entre en collision, comme dans l’exemple précédent, avec un poteau de balise conventionnel en acier. Dans le deuxième essai, il entre en collision avec un délinéateur sur lequel est placée une balise en plastique. Les délinéateurs courants en Allemagne sont fabriqués en plastique. Ceux utilisés dans l’essai étaient équipés d’un ancrage usuel éjectable fiché dans un socle pour la fixation au sol. En cas de collision, le poteau se détache de la fixation sans entraîner de dommages corporels ou matériels importants. Le délinéateur peut en général être à nouveau fixé sur son socle après une collision et réutilisé.

Véhicule :
Motocyclette

Résultats de l’essai de collision :
Poteau en acier : les valeurs de charge mesurées étaient bien supérieures aux valeurs limites biomécaniques. Les épaules, la zone thoracique et la tête ont subi des charges extrêmes. Un être humain ne pourrait pas survivre à une telle collision.
Poteau en plastique : toutes les valeurs de charge mesurées se situaient dans une région non critique bien inférieure aux valeurs limites biomécaniques. Sans collision consécutive, par exemple contre un arbre, il est tout à fait possible de survivre à un accident de ce type.

Approche à en déduire pour les mesures de sécurité routière:

un aménagement des accotements axé sur la sécurité doit être un élément essentiel de la planification et de l’entretien des routes. De nouveaux concepts prometteurs pour la sécurité routière doivent pouvoir être testés sans lourdeur bureaucratique.

Partager la page