Votre navigateur est obsolète.

Internet Explorer n’est plus pris en charge. Veuillez changer de navigateur pour une meilleure qualité du site Web.

Exemple de meilleure pratique pour des changements dans l’aménagement de la voirie

mai 2021

Infrastructure

Dans les travaux relatifs à la sécurité routière également, il s’agit de tirer les leçons des accidents, d’identifier les principaux domaines à risque et de mettre en œuvre des améliorations. La réaction des autorités suite à l’accident mortel entre un camion et un piéton avec un déambulateur décrit dans l’exemple d’accident n° 3 à la page 26 du présent rapport constitue un bon exemple de meilleure pratique.

Croquis d'un exemple d'accident

Un camion percute un piéton avec un déambulateur

Dans une agglomération, le conducteur d’un train routier s’approchait d’un passage piéton réglé par un feu de circulation. Dans son sens de déplacement il y avait, environ 50 m avant ce passage piéton, un feu devant lequel il s’est arrêté. En démarrant, il n’a pas vu un piéton de 80 ans arrivant de la droite avec un déambulateur, qui traversait la chaussée environ 2,70 à 4 m devant le camion. Le camion a heurté le piéton et lui a roulé dessus avec sa roue avant gauche.

en savoir plus

Au moment de l’accident, le feu pour piétons était positionné de telle manière qu’il entraînait un détour important pour une grande partie des flux de piétons convergeant à cet endroit. Dans le même temps, un feu installé en amont pour libérer l’accès à l’arrêt de bus incitait les piétons à traverser la chaussée de façon plus directe, ce qui entraînait des situations critiques.

Après l’accident, la police a informé les autorités municipales compétentes et a recommandé un réaménagement du tronçon de route concerné. La solution trouvée, à savoir le déplacement du feu pour piétons, a permis de remédier rapidement au problème, d’améliorer nettement la visibilité à cet endroit, de prendre en compte les besoins des piétons en leur proposant un trajet plus direct et d’accroître le niveau de sécurité général. Cet exemple montre très clairement l’importance d’une bonne coopération entre la police, les autorités en charge des transports, les responsables politiques et les autres organismes chargés de la gestion du trafic et de la planification des infrastructures, ainsi que leur volonté d’améliorer et de renforcer la sécurité routière.

Article suivant:

Partager la page