Votre navigateur est obsolète.

Internet Explorer n’est plus pris en charge. Veuillez changer de navigateur pour une meilleure qualité du site Web.

Le système d’aide TUIS (Transport-Unfall-Informations- und Hilfeleistungssystem, système d’aide et d’information sur les accidents de transport)

juin 2018

Facteur Humain

Selon l’Office Fédéral Allemand de la Statistique, on a enregistré en 2016 sur les routes allemandes 130 accidents de la circulation ayant entraîné des dommages corporels impliquant une camionnette de transport de marchandises dangereuses. Dans quatre de ces cas, les substances dangereuses ont été libérées. Un nombre encore bien plus important d’accidents avec libération de substances dangereuses se produisent pendant le chargement et le déchargement, en raison de problèmes d’arrimage du chargement ou également dans les entrepôts de transbordement. Toutefois, compte tenu du volume important de marchandises dangereuses transportées, ces chiffres peuvent être considérés comme faibles.

Les exigences légales valables pour les marchandises dangereuses montrent un effet positif ici. Mais, en cas d’accident, les services d’urgence qui viennent apporter leur aide peuvent vite atteindre leurs limites. Quels dangers résultent de la libération de substances dangereuses, quels risques résultent d’un éventuel mélange entre différentes substances libérées, comment peut-on décharger les véhicules accidentés ou pomper les fluides qu’ils transportent avant de les dégager des lieux de l’accident ? L’industrie chimique a mis un service d’aide en place pour qu’une aide rapide et non bureaucratique puisse être apportée aux aidants. En Europe, il s’agit du système ICE du Conseil européen de l’industrie chimique Cefic. ICE est l’abréviation de « Intervention in Chemie Transport Emerging ». Ce système opère sous l’égide du programme International Responsible Care. Pour l’Allemagne et l’Autriche, ce service est assuré par le système d’aide et d’information sur les accidents de transport (Transport-Unfall- Informations- und Hilfeleistungssystem, TUIS) de l’industrie chimique. Environ 130 entreprises y adhèrent en Allemagne, environ 50 en Autriche. Avec les sapeurs-pompiers de leurs usines et des spécialistes complémentaires, des interlocuteurs compétents sont disponibles 24 heures sur 24.

Il existe trois paliers d’urgence dans le cadre de cette aide. Le palier 1 englobe les conseils donnés par les experts TUIS à la direction des opérations ou de la section. Au palier 2, un conseiller technique se rend sur le lieu d’intervention pour apporter ses conseils et clarifier les étapes suivantes. Au palier 3, des forces et des moyens d’intervention (véhicules spéciaux, équipements, conteneurs collecteurs, dispositifs spéciaux d’extinction…) des sapeurs-pompiers des usines sont dépêchés directement sur les lieux de l’accident pour qu’ils apportent leur aide. Rien qu’en Allemagne, environ 1 000 interventions du TUIS sont nécessaires en moyenne chaque année.

Partager la page