Votre navigateur est obsolète.

Internet Explorer n’est plus pris en charge. Veuillez changer de navigateur pour une meilleure qualité du site Web.

Les pneus hiver raccourcissent la distance de freinage

oct. 2022

pneus hiver

« Lorsque l’on doit régulièrement prendre la voiture en hiver, les pneus hiver sont incontournables », explique Christian Koch, expert en pneumatiques chez DEKRA. « Les pneus hiver augmentent la stabilité de conduite et diminuent la distance de freinage ainsi que le risque de dérapage sur les routes hivernales. » Par ailleurs, il faut également qu’ils offrent une adhérence suffisante : autrement dit, ils ne doivent pas être trop vieux et doivent être suffisamment rainurés.

En Allemagne, par exemple, l’obligation de rouler avec des pneus hiver est situationnelle. Elle impose que les véhicules ne peuvent rouler que lorsqu’ils sont équipés d’un train de pneus « résistant aux conditions hivernales » en cas de conditions hivernales, plus précisément, en présence de verglas, de neige verglacée, de neige fondue ou de givre. Sont considérés comme « résistants aux conditions hivernales » les pneus fabriqués depuis le début de l’année 2018 porteurs du symbole alpin (montagne avec flocon de neige). Ce symbole est placé au niveau du marquage « M+S ».

En Autriche, entre le 1 novembre et le 15 avril, les véhicules légers ont l'obligation d’être dotés de quatre pneus hiver ou, a minima, de chaînes sur les deux roues motrices en cas de conditions de conduite hivernales telles que la neige, la neige verglacée ou le verglas. En Suisse, aucune obligation générale de monter des pneus hiver ne s’applique aux véhicules légers. Il est néanmoins recommandé de rouler avec des pneus hiver en présence de conditions météorologiques hivernales, car si un véhicule gêne la circulation, son conducteur ou sa conductrice risque une amende. En cas d’accident avec des pneus été, il est en outre possible que sa responsabilité soit engagée. En France également, aucune obligation générale ne s'applique aux véhicules légers. Cependant, des panneaux de signalisation associés peuvent indiquer une obligation de circuler avec des pneus hiver, notamment dans les zones de montagne. En Italie, cette obligation peut être décrétée à court terme sur certaines routes. Dans la Vallée d’Aoste entre le 15 octobre et le 15 avril, et dans le Tyrol du Sud entre le 15 novembre et le 15 avril, il est obligatoire de rouler avec des pneus hiver ou de disposer de chaînes.

Ces dernières années, un nombre grandissant d’automobilistes préfèrent faire le choix des pneus quatre saisons. « Ces pneus doivent faire le grand écart entre les caractéristiques des pneus été et des pneus hiver, et dans le meilleur des cas, il s’agit d’un compromis entre les deux », déclare M. Koch. « Ils peuvent, dans certaines conditions, représenter une alternative pour les conducteurs et conductrices occasionnels qui circulent principalement en agglomération. » C’est par exemple le cas lorsqu’ils ont la possibilité de prendre les transports en commun en cas de verglas et de neige. « Dans ces cas-là, il faut inciter les automobilistes à analyser leurs propres comportements d'usager et leurs trajets de manière critique », ajoute Christian Koch.

Que le véhicule soit équipé de pneus été, hiver ou quatre saisons, un pneumatique ne peut déployer ses performances que s’il présente des rainures suffisamment profondes. En Allemagne, la limite légale de profondeur des rainures est de 1,6 millimètre. DEKRA recommande néanmoins, suivant les prescriptions légales en vigueur en Autriche, de ne pas descendre en dessous d’une profondeur de rainure d’au moins 4,0 millimètres sur des pneus hiver. Sous ce seuil, les performances des pneus en matière de réduction de l’aquaplaning et de maintien d’adhérence peuvent être fortement diminuées sur chaussée enneigée.

Partager la page