Votre navigateur est obsolète.

Internet Explorer n’est plus pris en charge. Veuillez changer de navigateur pour une meilleure qualité du site Web.

Les vacances en maison roulante demandent une bonne préparation

juin 2022

Nouvelles & Campagnes

camping-car

Une maison sur roues pèse beaucoup plus lourd qu’une voiture habituelle ; ses dimensions en longueur, en largeur et en hauteur sont plus importantes et elle présente une tenue de route différente. « Cela peut conduire à des erreurs d’appréciation et à des situations critiques sur la route », met en garde Luigi Ancona, accidentologue chez DEKRA. « En raison du gabarit plus important du véhicule, il convient de faire particulièrement attention lors des manœuvres. Avant de prendre un virage serré, il est recommandé d’ouvrir sa courbe plus largement » explique l’expert : « Un camping-cariste doit garder à l’esprit la hauteur de son véhicule et être attentif aux panneaux de signalisation afin de ne pas se retrouver coincé devant un tunnel, sur un pont ou à l’entrée d’un parking souterrain. »

Les utilisateurs occasionnels ont intérêt à se familiariser avec leur véhicule avant de prendre la route, l’idéal étant de suivre un entraînement spécial à la sécurité routière. Les conducteurs doivent ainsi se préparer à une distance de freinage plus importante qu’en voiture. Ils doivent également s’habituer au centre de gravité plus élevé qui permet de réduire la vitesse dans les virages et rend plus difficiles les manœuvres d’évitement rapides. La vitesse d’accélération d’un camping-car étant sensiblement inférieure à celle d’une voiture normale, l’expert conseille d’éviter toute manœuvre de dépassement sur les routes de campagne à voie unique.

Les camping-cars présentent également une grande surface d'attaque latérale. Une simple bourrasque à un endroit exposé ou une dégradation soudaine des conditions de vent lors d’un dépassement suffit pour faire dévier un camping-car de sa trajectoire. « En cas de vent latéral, l’usager doit maintenir le volant, lever le pied de l’accélérateur et freiner en douceur. Il est important de toujours garder les deux mains sur le volant », recommande M. Ancona.

Les pentes raides représentent souvent des défis. Il est recommandé de rétrograder suffisamment tôt dans les montées. Dans les descentes, il convient de ménager les freins à l’aide de l’effet de freinage généré par un rapport inférieur et d’utiliser le mode manuel sur les véhicules à boîte automatique. Si l’effet de freinage diminue en raison d’une surchauffe, il faut immédiatement faire une pause. Dans certaines circonstances, il est préférable de contourner les passages trop raides. Si le véhicule est équipé d’un assistant de descente, il est impératif de consulter le manuel d’utilisation avant de prendre la route afin de se renseigner sur les particularités du système en question.

Partager la page