Limitations de vitesse en fonction des situations et alertes

avr. 2016

Infrastructure

Les mesures doivent encore dépasser largement le cadre de l’aménagement de l’espace routier en termes d’infrastructure. C’est dans ce contexte où les excès de vitesse constituent une cause fréquente d’accidents que la gestion ciblée de flots de circulation et la gestion adaptée de la vitesse figurent notamment parmi de telles mesures. Limitation variable de la vitesse, alerte de risques d’intempéries et d’embouteillages, restriction du nombre de voies, indications relatives aux transports publics ou recommandations de contournement d’embouteillages dans une vaste zone : tous ces exemples démontrent que les possibilités offertes par les dispositifs de gestion du trafic sont très vastes. Ainsi, les interactions futures entre les véhicules et les ordinateurs de trafic (notion clé : route départementale 4.0) briseront ensuite le statu quo actuel avec force.

Par ailleurs, les avantages sonnent comme une évidence. En effet, les limitations de vitesse, les alertes et les indications peuvent être activées en fonction des situations de telle sorte que seules les informations véritablement importantes soient rapidement transmises au conducteur sans qu’il ne doive les sélectionner ni les évaluer. Ainsi, les affichages statiques, telles que vitesse limitée à 80 km/h par temps de pluie et à 100 km/h entre 22 h et 6 h ou en cas de risque d’embouteillage, sont ainsi susceptibles d’être remplacées de manière judicieuse. De plus, le réglage de valeurs ciblées en termes de vitesse maximale permet également de prévenir la formation d’un embouteillage. Si un trafic dense et par conséquent un risque d’embouteillage accru se présente alors sur un tronçon ultérieur de l’itinéraire, l’afflux de véhicules peut être limité par une réduction appropriée de la vitesse maximale. Il est impossible d’éviter totalement chaque embouteillage de cette façon, mais ce moyen offre toutefois l’opportunité de réguler la fluidité optimale du trafic en fonction de la densité de circulation momentanée.

Le respect des règles de la part de tous les usagers constitue la condition préalable à la réussite de telles actions. Néanmoins, les expériences réalisées ont démontré à maintes reprises que les limitations de vitesse variables sont justement mieux acceptées que des valeurs statiques.

Partager la page