L’UE poursuit l’approche du «Safe-System» (système sûr) pour une plus grande sécurité routière

août 2018

Nouvelles & Campagnes

EU Logo

Des véhicules sûrs et de meilleures infrastructures, des initiatives législatives pour l’installation obligatoire d’aides au freinage d’urgence dans les voitures de tourisme nouvellement immatriculées, la conduite sans alcool et la marche à pied sans distraction et bien plus encore : dans son paquet de mesures présentées sous le titre « L’Europe en mouvement », la Commission européenne énumère un grand nombre d’activités pour assurer une mobilité durable et sûre. L’objectif déclaré est de ramener le nombre de tués sur la route dans l’UE à un niveau proche de zéro d’ici 2050.

Le cadre de l’UE pour la politique en matière de sécurité routière 2021-2030, dont les détails doivent être élaborés d’ici 2019 selon la Commission, repose sur l’approche du « Safe-System ». À cette fin, des objectifs clairs doivent être fixés et les progrès en matière de prévention des accidents provoquant la mort ou des blessures graves surveillés à l’aide d’indicateurs de performance clés. « Des mesures coordonnées dans tous les secteurs et pour tous les usagers de la route sont nécessaires dans le cadre d’une structure de contrôle renforcée », déclare la Commission européenne.

Des routes et des bords de route sûrs sont par exemple un aspect clé du plan d’action stratégique. L’approche du « Safe-System » prévoit à ce niveau de coordonner la fonction, la planification et la conception des routes et des limitations de vitesse de telle sorte que l’erreur humaine soit compensée et que les accidents n’entraînent plus de décès ou de blessures graves. La Commission propose également une révision du règlement relatif à la sécurité générale des véhicules et du règlement relatif à la protection des piétons afin de rendre obligatoires certains dispositifs de sécurité importants. Il s’agit par exemple du système intelligent de régulation de la vitesse, les systèmes de freinage d’urgence autonomes, également en ce qui concerne les piétons et les cyclistes ou l’amélioration du champ de vision direct des poids lourds.

L’ensemble de mesures prévoit également l’installation d’antidémarreurs éthylométriques dans les véhicules à moteur afin de réduire le nombre d’accidents liés à l’alcool en Europe. Par ailleurs, la Commission européenne s’est engagée à mener des opérations d’intervention en cas d’urgence rapides et efficaces. Dans ce contexte, l’impact de l’introduction d’eCall (appel d’urgence automatique en cas d’accident) sera suivi de près.

Partager la page