Réaction flexible aux changements du trafic

juin 2017

Infrastructure

Le système d’autorisation des bandes d’arrêt d’urgence sur les autoroutes suit un principe similaire. En cas de forte intensité du trafic, les bandes d’arrêt d’urgence sont autorisées provisoirement par une signalisation variable à être utilisées comme voie de circulation supplémentaire, souvent avant les sorties d’autoroute. Cela permet d’éviter les embouteillages et représente, en plus de nombreux autres aspects positifs, une mesure de prévention des accidents. Mais le système ne peut fonctionner correctement que si les bandes latérales de la section concernée sont surveillées en permanence et si elles sont à nouveau bloquées à la circulation lorsqu’elles doivent permettre le stationnement de véhicules en panne ou accidentés.

La réaction flexible aux changements du trafic constitue quoi qu’il en soit un élément essentiel pour accroître la sécurité routière. La signalisation variable sur les autoroutes ou aux abords de parcs d’exposition ou de lieux événementiels existe depuis déjà très longtemps. Ces systèmes ont été perfectionnés en permanence grâce aux importants progrès réalisés par la technologie des capteurs, les techniques de communication et naturellement l’informatique, mais aussi dans la compréhension des flux de trafic. L’interaction entre les technologies de l’information et des télécommunications, de même que l’association de différentes formes d’utilisation de la route permettent aujourd’hui d’intervenir de manière ciblée dans la circulation, non seulement au niveau suprarégional, mais aussi dans les zones urbaines à forte densité de trafic.

La conjonction entre réglementation du trafic et information des usagers de la route entraîne dans certains cas de très bons résultats. En Angleterre, le National Traffic Control Centre (NTCC) propose des informations en temps réel sur la situation du trafic sur les autoroutes et les grands axes routiers. À Londres, le London Streets Traffic Control Centre (LSTCC) surveille la circulation et intervient de manière ciblée. Des centres similaires, parfois encore mieux équipés, existent par exemple à Varsovie, Moscou ou Tokyo. Les progrès continus de la télématique feront encore apparaître de nombreux développements utiles à l’avenir.

Partager la page