Votre navigateur est obsolète.

Internet Explorer n’est plus pris en charge. Veuillez changer de navigateur pour une meilleure qualité du site Web.

Des systèmes intelligents d’aide à la conduite peuvent sauver des vies d’enfants

mars 2018

Nouvelles & Campagnes

Les chiffres sont terrifiants : au sein de l’Union européenne, plus de 8 000 enfants de moins de 14 ans sont morts dans des accidents de la route au cours des dix dernières années. La moitié des enfants tués se trouvaient dans un véhicule, un tiers était à pied et 13 % à bicyclette. Telle est la conclusion d’un rapport du Conseil européen pour la sécurité des transports (ETSC). La Suède est le pays où le nombre d’enfants tués sur les routes est le plus faible, alors qu’en Roumanie sept fois plus d’enfants meurent dans des accidents de la route. Un certain nombre d’États membres de l’UE, parmi lesquels la Grèce, le Pays-Bas, le Portugal, l’Espagne et le Royaume-Uni, ont toutefois pu atteindre en partie une réduction de plus de 10 %.

Néanmoins, il existe encore un potentiel d’optimisation global considérable. Par conséquent, l’ETSC demande à l’UE d’imposer comme équipements de série dans les véhicules des technologies de sécurité telles que les systèmes de régulation de la vitesse intelligents ou l’assistance au freinage d’urgence avec dispositifs de détection des piétons et des cyclistes. « Ces systèmes pourraient être aussi importants pour sauver des vies d’enfants que la ceinture de sécurité », a souligné le directeur d’ETSC, Antonio Avenoso. Les proposer uniquement en option ne serait néanmoins pas suffisant.

Le rapport montre également que des sièges pour enfants manquants, défectueux ou mal installés constituent un problème majeur. Selon l’Organisation mondiale de la santé, des dispositifs de retenue pour enfants correctement installés et utilisés réduisent de jusqu’à 80 % la probabilité de décès lors d’accidents. Par ailleurs, l’ETSC demande aux États membres de l’UE d’introduire de manière encore plus systématique des zones à 30 km/h dans les endroits à forte circulation piétonne et cyclable et à proximité des écoles.

Partager la page