En Europe, un accident de piéton sur quatre a lieu sur un passage pour piétons

juil. 2018

Nouvelles & Campagnes

passage pour piétons

Bien que les panneaux indicateurs qui se rapportent aux passages pour piétons soient pratiquement semblables dans tous les pays d’Europe, les piétons ne peuvent, lorsqu’ils sont à l’étranger, pas nécessairement supposer que les automobilistes doivent leur donner la priorité sur un passage pour piétons, comme c’est la règle en Allemagne, par exemple. Si vous traversez le passage pour piéton de l’Abbey Road à Londres comme l’ont fait les légendaires Beatles en 1969, vous pouvez vous attendre à ce que les conducteurs s’arrêtent et vous laissent passer, comme partout ailleurs en Grande-Bretagne. Si vous pensez toutefois pouvoir poser tout naturellement un pied sur un passage pour piétons en Italie, vous risquez de vous mettre vous-mêmes en danger ou de provoquer une collision d’automobilistes surpris. « Il est donc essentiel que vous vous informiez sur les usages concernant les passages pour piétons dans le pays concerné ; et en cas de doute, il vaut mieux prendre les précautions qui s’imposent », recommande Stefanie Ritter, accidentologue chez DEKRA.

Les piétons comptent de toute façon parmi les usagers qui sont particulièrement exposés aux dangers sur les routes. Quelque vingt piétons meurent chaque jour sur les routes de l’UE, soit un total de 7 000 personnes par an. Un accident sur quatre se produit au niveau des passages pour piétons. C’est pourquoi Stefanie Ritter lance un appel en direction des automobilistes, leur demandant de tenir encore davantage compte des piétons. L’experte met également en garde contre les stationnements trop rapprochés des passages pour piétons. Cela peut dangereusement obstruer la vue des piétons et des automobilistes. En Allemagne, par exemple, la distance doit être d’au moins cinq mètres. Les automobilistes doivent redoubler de vigilance en bifurquant. Les piétons passent facilement inaperçus lorsqu’ils traversent des deux côtés en même temps. Un autre conseil de l’experte : « Ne dépassez pas dans des situations de circulation complexes, par exemple lorsqu’un grand véhicule devant vous ralentit et s’arrête. Il se peut qu’un piéton soit juste en train de traverser la route ».

Les piétons eux-mêmes peuvent également contribuer à leur propre sécurité. « Ne vous laissez jamais distraire par votre smartphone ou quoi que ce soit d’autre lorsque vous traversez une route », conseille l’accidentologue. « Si possible, traversez uniquement une route en empruntant un passage pour piétons et vérifiez si la route est libre en tournant la tête vers la gauche et vers la droite. » Lorsqu’un véhicule s’arrête à un passage pour piétons, vous devriez prêter une attention particulière au véhicule suivant pour savoir s’il déboîte pour doubler. Les automobilistes et les piétons doivent redoubler de vigilance aux carrefours, où les piétons passent facilement inaperçus par les automobilistes qui bifurquent.

Partager la page