Le contrôle technique revêt une importance croissante

avr. 2016

Technologie Automobile

Dans la mesure où les systèmes de conduite assistée et automatisée sont intégrés dans une voiture, il est nécessaire d’assurer qu’ils fonctionnent de manière fiable pendant toute la durée de vie du véhicule, au même titre que les systèmes de sécurité passive et active ou intégrale. En effet, seule une telle garantie leur permet également de déployer leurs effets escomptés. Par conséquent, le contrôle périodique des véhicules jouera un rôle d’une importance encore supérieure à l’avenir au regard de la situation actuelle, et ce, également au vu de la complexité croissante des systèmes et du danger présenté par les manipulations électroniques. Face à la forte progression du nombre de systèmes électroniques, il est indispensable de réorienter principalement le partenariat de sécurité entre les constructeurs automobiles et les organisations chargées du contrôle. Ainsi, il convient de réglementer la façon dont les ingénieurs de contrôle seront en mesure d’examiner ces véhicules dès les processus de conception et d’homologation de ces derniers.

Dans ce contexte, l’adaptateur de contrôle technique introduit le 1er juillet 2015 joue un rôle majeur en Allemagne. Cet outil offre la possibilité aux experts d’interroger la disponibilité et la réalisation des systèmes de sécurité montés, de surveiller les données actuelles des capteurs et de vérifier le fonctionnement, l’action et l’état des systèmes relatifs à la sécurité des véhicules. D’après les premières expériences réalisées, l’adaptateur de contrôle technique a enregistré une avancée importante vers la voie menant à une sécurité routière accrue. Ainsi, les contrôles effectués par la société allemande Fahrzeugsystemdaten GmbH (FSD) dont le siège se trouve à Dresde prouvent que cet instrument a déjà permis de détecter de nombreux défauts sur des modules ESP, ainsi qu’une puissance de freinage souvent bien trop faible sur l’essieu arrière des voitures de tourisme.

Les potentiels de l’adaptateur de contrôle technique sont encore loin d’être épuisés. C’est la raison pour laquelle la société FSD et son organe central travaillent en coopération avec les autorités et les organismes de contrôle à l’intensification et à l’optimisation continue des méthodes de contrôle au moyen de l’interface du véhicule. Ce processus est complété par plusieurs perfectionnements dans des domaines conventionnels, tels que la mesure de décélération des motocyclettes, ou dans des secteurs d’avenir comme le système eCall et les fonctions de sécurité Car-2-X.

En dépit de tous les perfectionnements de composants électroniques, les systèmes mécaniques continuent bien entendu de jouer un rôle important en termes de sécurité routière. Par conséquent, les dispositifs de freinage et de direction sont également passés au crible dans le cadre du contrôle technique, de même que les équipements d’éclairage, les essieux, les roues, les pneus, les suspensions, le châssis, le cadre, la carrosserie et les conditions de visibilité, pour ne nommer que quelques exemples. Un regard porté sur les résultats des contrôles techniques effectués en 2014 souligne l’importance du contrôle périodique en Allemagne.

D’après l’Offce fédéral allemand des véhicules à moteur, des défauts ont été relevés sur 38?% des véhicules et 23?% de ces derniers ont même présenté des défauts graves, toutes voitures de tourisme confondues. Ces défauts ont concerné en majorité (25%) les équipements d’éclairage et les places 2 et 3 de ce classement à l’envers sont elles occupées par les freins (près de 20?%) et les essieux, roues et pneus compris (14?%).

Toutefois, le nombre de véhicules présentant des défauts a connu une baisse constante au cours des dernières années. En l’an 2000, près de 50?% des voitures de tourisme présentaient des défauts. Bien entendu, l’âge du véhicule constitue un facteur déterminant. À ce propos, il est frappant de constater que la part des voitures de tourisme contrôlées de plus de neuf ans d’âge n’a cessé d’augmenter en Allemagne. Si 8,34 millions de véhicules faisaient encore partie de cette catégorie en 2012, ce chiffre est ensuite passé à 8,73 millions jusqu’en 2014, soit une part supérieure à 44?% au regard de l’ensemble des véhicules contrôlés. Selon ces résultats, il apparaît que les Allemands roulent de plus en plus longtemps avec leurs voitures. Ce phénomène est également dû au changement démographique et c’est la raison pour laquelle cette tendance devrait encore se poursuivre d’après les prévisions. L’âge moyen des voitures de tourisme est désormais de 9,2 ans en Allemagne. Selon les données de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), l’âge de la flotte européenne des voitures de tourisme a avoisiné 9,7 ans en 2014 contre «?seulement?» 8,4 ans en 2006.

Drapeau l'Allemagne

Résultats des contrôles techniques réalisés sur les voitures de tourisme en 2014

19 626 325 véhicules contrôlés en 2014

Vous pouvez afficher et masquer des données via les boutons en couleur. Veuillez veiller à ce que les valeurs absolues réelles puissent présenter des différences minimes (<1%).
Source: Office fédéral allemand des véhicules à moteur

Partager la page