Votre navigateur est obsolète.

Internet Explorer n’est plus pris en charge. Veuillez changer de navigateur pour une meilleure qualité du site Web.

Le lave-glace hiver inapproprié au printemps et en été

mars 2022

Nouvelles & Campagnes

Scheibenreiniger Prüfstand

Les automobilistes doivent conserver une bonne visibilité en toute situation. Des résidus de salissures ou des traces d’eau qui gênent la vue sur le pare-brise peuvent déconcentrer les conducteurs et augmenter le risque d’accidents, selon les spécialistes DEKRA. « Le printemps venu, il est recommandé de passer à nouveau au lave-glace été une fois les dernières gelées passées. En effet, le type de salissures sur le pare-brise change énormément à la belle saison », explique Thilo Kunst, expert en chimie de l’automobile pour DEKRA. Le liquide été retire efficacement les salissures contenant des résidus d’insectes chargés en protéines, typiques de la saison d’été. Les lave-glaces hiver, qui contiennent des solvants offrant une protection optimale contre le gel et le givre, sont bien moins performants contre les salissures estivales et laissent souvent un film graisseux qui peut s’avérer dangereux.

« Utiliser un lave-glace inapproprié ou de l’eau pour nettoyer son pare-brise peut représenter un véritable risque de sécurité », avertit l’expert DEKRA. « Dans l’obscurité ou lorsque le soleil est bas, un contre-jour sur un pare-brise sali peut disperser la lumière, réduire la visibilité de l’automobiliste et donc augmenter le risque d’accident. » L’expert recommande d’épuiser totalement le produit hiver contenu dans le réservoir à lave-glace avant de le remplacer par un liquide été.

Scheibenwischer Hauptuntersuchung

Certes, les liquides été et hiver peuvent généralement être mélangés sans problème. Dans certains cas, des particules peuvent cependant s’agglomérer, par exemple si l’on remplit le réservoir d’une solution prête à l’emploi et sensible à l’eau dure alors qu’il contient encore une grande quantité de solution concentrée diluée avec de l’eau dure. Pour ne prendre aucun risque, pendant l’inter-saison, il est également possible de choisir des produits toutes saisons qui fournissent une action dégivrante réduite. Ces derniers nettoient efficacement en été tout en protégeant le pare-brise du gel. A contrario, l’expert DEKRA déconseille fortement de verser quelques gouttes de produit vaisselle ou d’autres nettoyants ménagers dans le réservoir à lave-glace : « Des nettoyants inadaptés peuvent faire gonfler la peinture ou les plastiques, détériorer les matériaux et engendrer des fissures sur le polycarbonate des phares. »

Pour bénéficier d’une bonne visibilité, il est par ailleurs essentiel que les essuie-glaces fonctionnent correctement. Si l’essuie-glace étale les salissures, un nettoyage avec un chiffon propre et de l’eau suffira à régler le problème. Néanmoins, si les balais d’essuie-glace s’assèchent ou présentent des crevasses en période hivernale, s’ils laissent des traînées ou n’essuient plus qu’une partie du champ de vision, il est alors temps d’en changer. En Allemagne, des balais d’essuie-glace inefficaces ou un lave-glace défectueux sont d’ailleurs classés comme une défaillance majeure à laquelle il faut obligatoirement remédier pour passer le contrôle technique.

Il existe par ailleurs des effets dits de « fogging » ou « magic dust » qui peuvent également diminuer la visibilité. Si l’intérieur du pare-brise n’est pas régulièrement nettoyé, un léger film de résidus de salissures, de fumée de cigarette ou d’émanations de plastique peut s’y déposer à l’insu de l’automobiliste. Ce dépôt restreint également le passage des rayons lumineux et entraîne souvent des jeux de lumière inopinés sur le pare-brise.

Partager la page