Votre navigateur est obsolète.

Internet Explorer n’est plus pris en charge. Veuillez changer de navigateur pour une meilleure qualité du site Web.

Redoubler de prudence

sept. 2021

Nouvelles & Campagnes

Accident de voiture d'une moissonneuse-batteuse

« Les véhicules de récolte lents et les voitures et motos qui roulent à haute vitesse forment un cocktail explosif qui augmente encore le risque déjà élevé d’accidents sur les routes de campagne », explique Andreas Schäuble, chercheur en accidentologie chez DEKRA. Les tronçons sans visibilité, notamment, nécessitent une conduite prudente et fondée sur l’anticipation. Un tracteur à la remorque pleine ou une moissonneuse-batteuse grande largeur peuvent apparaître derrière le prochain virage ou la prochaine colline. Les croisements et débouchés constituent également des zones à risque. « Au niveau des nœuds de communication, la visibilité est souvent mauvaise, il faut donc être conscient qu’un véhicule agricole tourne soudainement. »

« Redoublez de prudence et soyez toujours prêt à freiner », préconise Andreas Schäuble. « Du fait de l’absence de zones de déformation et de la présence d’éléments protubérants, une collision avec un véhicule agricole entraîne souvent des conséquences plus graves qu’avec de simples automobiles. » En période de récolte, il faut par ailleurs s’attendre à des routes plus sales. Cela allonge les distances de freinage et augmente le risque de projection. Il suffit d’une averse pour que des tronçons de ce type se transforment rapidement en dangereuses patinoires.

De même, il est essentiel d’être particulièrement prudent lors des dépassements, même si le tracteur ou l’attelage est très lent. Pour exclure tout danger ou éviter de gêner la circulation en sens inverse, il ne faut dépasser des véhicules de récolte qu’avec une visibilité totale et parfaite sur tout le tronçon, et lorsque les distances de sécurité peuvent être respectées par rapport au véhicule dépassé : sinon, il faudra attendre. Le même principe s’applique si les clignotants du véhicule de récolte sont couverts de saleté et si l’on n’est pas certain qu’il soit ou non sur le point de se déporter.

Les arbres environnants, les virages et les collines réduisent souvent fortement la visibilité des routes de campagne, et la vitesse de la circulation en sens inverse peut facilement être mal évaluée. De plus, il faut toujours prévoir la circulation en sens inverse derrière les virages et les collines. « Voici mon conseil : ne prenez aucun risque et renoncez à votre manœuvre de dépassement au moindre doute quant à l’éventuelle présence d’un véhicule en sens inverse. Il est souvent bien plus raisonnable d’attendre quelque peu derrière un tracteur, car les agriculteurs ne parcourent souvent que de courtes distances entre leurs champs et leurs fermes », ajoute l’expert. Pour éviter toute incompréhension, il est recommandé d’annoncer votre intention de dépasser avec un bref coup de klaxon.

Les agriculteurs, pour leur part, doivent s’assurer avant chaque départ que les dispositifs lumineux de leurs tracteurs et de leurs remorques fonctionnent correctement, sont propres et bien visibles. Il est également obligatoire de vérifier que le chargement est suffisamment sécurisé, ainsi que le poids total autorisé du véhicule de récolte. S’il est impossible d’exclure des salissures sur la chaussée, elles doivent être retirées au plus vite, en particulier par temps de pluie, et signalées à l’aide d’un triangle de signalisation.

Partager la page