Un bus accroche un enfant

mai 2019

Exemples d’accidents

L’angle mort, source de danger

Circonstances de l'accident :

Venant d’une école, le conducteur d’un bus scolaire s’apprêtait à tourner à droite. Un cycliste de 11 ans roulait dans la même direction sur le trottoir adjacent, ce qui est interdit. Lorsque le bus a tourné, les deux usagers se sont percutés. Le garçon a heurté le marchepied avant du bus avant de tomber de vélo et de se retrouver au sol.

Personnes impliquées :

Conducteur d’un bus scolaire et jeune garçon à vélo

Conséquences de l'accident / blessures :

Le garçon a été grièvement blessé lors de la collision.

Cause / problème :

En raison de la vitesse équivalente des deux usagers impliqués et du déport nécessaire au bus pour prendre le virage, l’enfant et son vélo se sont retrouvés de manière prolongée dans l’angle mort du conducteur du bus.

Possibilités de prévention, atténuation des conséquences de l’accident / approche à en déduire pour les mesures de sécurité routière :

Même si le bus avait été équipé d’un assistant d’angle mort, l’accident n’aurait pas pu être évité. Les directives actuelles adoptées à Genève exigent une portée latérale des capteurs de 4 mètres. Le système aurait alerté le conducteur trop tard. L’enfant ne se trouvait dans ce périmètre qu’avant le déport du bus vers la gauche. L’accident aurait pu être évité si le virage avait été abordé de manière encore plus lente et prudente. Le cycliste aurait pu éviter l’accident s’il avait freiné en détectant la présence du danger potentiel.

Partager la page