Une météo pluvieuse augmente le risque d’accident

déc. 2019

Nouvelles & Campagnes

Winter Schnee

Par temps pluvieux, divers dangers guettent les conducteurs et entraînent un risque d’accident accru. La réduction parfois considérable de la visibilité et les projections d’eau des autres véhicules conduisent à une nette détérioration des conditions de visibilité. C’est pourquoi les experts de DEKRA conseillent aux conducteurs d’adapter leur vitesse et leur distance aux autres véhicules, d’allumer leurs feux de croisement et, bien évidemment, de mettre en marche leurs essuie-glaces. Ils soulignent en outre que dans l’obscurité, les reflets lumineux sur la chaussée peuvent créer des situations de visibilité complexes, en particulier lorsque des véhicules aux feux allumés circulent en sens inverse. Il convient alors de rouler de façon contrôlée et en respectant une distance de sécurité suffisante. En cas de pluie torrentielle réduisant considérablement la visibilité, il peut même être préférable de s’arrêter et d’attendre que la pluie faiblisse.

Par ailleurs, il ne faut pas sous-estimer le risque lié au net allongement des distances de freinage par temps de pluie. Sur une chaussée sèche, la distance de freinage d’une voiture de tourisme lancée à 80 km/h est de 31 mètres. Sur une chaussée mouillée en revanche, la diminution du frottement fait que la même voiture est susceptible de ne s’arrêter qu’au bout de 50 mètres, voire plus, en fonction de la profondeur des sculptures. Une raison de plus d’adapter sa vitesse, en particulier dans des conditions de visibilité réduite.

Enfin, lorsque la chaussée est recouverte d’une pellicule d’eau de quelques millimètres, dans des ornières par exemple, les conducteurs circulant à vitesse élevée s’exposent à un risque d’aquaplanage. Il se forme alors sous les roues avant un coin d’eau qui rend le véhicule incontrôlable. Avec des pneus de plus de trois millimètres de profondeur de sculpture, ce phénomène peut survenir dès une vitesse de 80 km/h. Le comportement à adopter dans ce cas : lever immédiatement le pied de l’accélérateur, enfoncer la pédale d’embrayage et maintenir le volant parfaitement droit jusqu’à ce que les pneus soient à nouveau en contact avec la chaussée.

Partager la page